hypnose et dépendances

 

En allumant sa première cigarette, un fumeur a rarement conscience des conséquences que cette « première fois » pourra avoir par la suite. Généralement, il retient d’abord la sensation de liberté et le plaisir qu’il en retire. Ce n’est que quelques années plus tard, lorsqu’il essaie de s’arrêter sans y parvenir qu’il prend conscience de sa dépendance et de la difficulté d’y mettre un terme. L’hypnose peut être une ressource pour arrêter le tabac plus facilement.

 

déconstruire l'attachement à la cigarette

Car l’emprise de la cigarette n’est pas neutre. Il existe une histoire et des raisons pour lesquels une personne fume. L’accompagnement par un hypnothérapeute va pouvoir faire émerger ces liens, conscients ou non, de même que les motivations pour lesquels elle souhaite arrêter le tabac. La transe hypnotique n’intervient que dans un deuxième temps. A l’aide de techniques comme la suggestion, l’hypnothérapeute cherchera alors à modifier sa perception de la cigarette et/ou l’en dégoûter. Si une seule séance peut parfois suffire, la plupart du temps, un suivi sera nécessaire pour renforcer le sevrage.

 

alcoolisme et hypnose

L’accompagnement hypnothérapeutique peut également se révéler utile pour faire face à la dépendance alcoolique. Toutefois, il faut bien noter que l’alcoolisme est une addiction complexe et que l’hypnose pourra être utilisée en soutien à d’autres thérapies.

 

 

L. a commencé à fumer à l’adolescence. En vingt ans, elle s’est arrêtée plusieurs fois, parfois quelques semaines, parfois plusieurs mois, mais a toujours fini par reprendre. Longtemps rebutée par l’hypnose, elle s’est finalement tournée vers cette solution après un échange avec son médecin. Si la première séance a principalement été consacrée à comprendre les raisons qui la poussaient à fumer et celles qui la motivaient à arrêter, la deuxième a été une séance d’hypnose. Elle en garde peu de souvenir, si ce n’est la sensation d’être dans un état « comme entre veille et sommeil ». Pendant les semaine qui ont suivi, elle affirme avoir ressenti un peu d’anxiété, neutralisée par des séances de jogging matinales, pour autant pas de besoin particulier de fumer. Pour se rassurer, elle a choisi de revoir une troisième fois son hypnothérapeute, quelques mois plus tard. Depuis, à son propre étonnement, en quatre ans, elle n’a jamais plus eu envie d’allumer à nouveau une cigarette, même en compagnie d’amis fumeurs.

 

14 avenue Rockfeller - 69008 Lyon

Sur rendez-vous : 06 67 61 69 61 // Doctolib

mn@millet-hypnotherapie.com